Que restera-t-il
De tout cela ?

De l’empilage
De nos biens matériels
Acquis, consommés, jetés
Du capharnaüm numérique
Que nous dispersons
À chaque passage
Du poids de nos actes passés
Et des sentiments embrouillés
Des frêles souvenirs
Aux couleurs
Qui déjà s’estompent

Que restera-t-il
De nos vies ?

Et cela en vaut-il
Seulement la (double) peine ?
Je ne sais qu’en penser
Mais je vais garder l’idée
Retourner encore
Et encore
Cette question
Jusqu’à ce qu’elle s’effrite
Se désagrège.

Que restera-t-il
De tout cela ?

Je le saurai
Peut-être
Alors.