M’sieur Pep…
On vous le pose où ?

Pardon ? Le quoi ?!

Zut alors !
Je ne l’avais pas prévu, celui-là !
Et pourtant, j’aurais dû m’en douter…

En m’installant ici, je sentais que j’allais y être bien. Je savais que j’allais trouver mes marques, petit à petit. Puis, finalement, que je finirais par prendre mes aises dans les plus grandes largeurs. Mais je ne m’attendais tout de même pas à cela. Enfin, pas à ce point.

Je m’étais imaginé une pièce pour rêver, une pièce pour me détendre, une pour écrire au calme, une autre encore pour placarder mes photos. Mais jamais je n’avais songé à prévoir une pièce pour l’analyse. Ma propre analyse. Au fond, ce n’est peut-être bien qu’une demi-surprise…

À jouer avec l’introspection. À vouloir descendre plus profond. Tout cela sans prendre la peine de lire les réserves d’usage, pourtant bien mises en emphase dans ce fichu manuel. C’est un peu chercher le mal, comme on dit, non ?

Qu’à cela ne tienne !
Maintenant qu’il est là, à moi de me réorganiser.
Oh ! Suis-je bête ?
C’est aussi fait pour ça…