Un matin comme les autres, après une nuit comme les autres. Comme très souvent, j’ai l’esprit encore dans les brumes et clairsemé de bribes d’idées ou de questions plus bêtes les unes que les autres. Et toujours cette remarque qui finit par revenir…

Et si cette idée-là n’était pas si stupide ?
Et si cette question faisait sens ?

Jusqu’à maintenant, dans le doute, je m’abstenais et rangeais cela de côté. Jusqu’à l’oubli. Aujourd’hui - et pour les jours à venir, je l’espère - je vais tâcher de les noter et peut-être les publier.

Juste comme cela. Pour voir. Ou pour savoir.