2018

À l'assaut du Parlement

Fragments

#1. Bidouilles et embrouilles Dans un sursaut de courage, il y a un peu plus d’un mois de cela, après avoir longtemps traîné des pieds, je me suis lancé dans la montée en version de l’ensemble des composants que j’utilise pour la motorisation de ce lieu. Le plus gros morceau de l’affaire me semblait alors être le passage à Python 3.x, moi qui persistais encore à rester scotché à cette chère vieille branche 2.7.x. Finalement, ça n’a pas été si douloureux que ça, mais j’avais sous-estimé les tâch…
Par ici la sortie.

Exit Only

Ce n’est qu’en fin d’après-midi, hier, que j’ai enfin retrouvé les hurlements des sirènes, les conversations sans queue ni tête vociférées par les pochetrons du coin, les combats de klaxons des petites frappes à moteur en mal de domination et les tintements des cloches des tramways. Cette semaine m’aura paru si longue, passée dans cet ailleurs où mes dernières attaches se font plus lâches à chacun de mes passages. Au fil des mois, les sensations restent les mêmes lorsque je mets le contact pour…
Il est passé par là.

Hors des sentiers battus

Bizarre comme est construit l’esprit humain. Par exemple, je suis pétri d’habitudes que je considère normales mais, souvent, je me montre moqueur lorsqu’il s’agit de celles d’autrui. Je suis rétif à tout changement qui peut m’être imposé, tout autant que je peux soudain chambouler des pans de ma vie sans prendre le temps d’en mesurer les impacts sur mon entourage le plus proche. Dans la même lignée, je mets à contribution mes quelques compétences au sein d’un secteur d’activité que j’ai fondame…
Poix/Poisse - 0139

Noir sang

En m’installant au clavier, ce soir, j’avais l’impression de ne pas avoir écrit depuis une éternité. Jetant un coup d’œil rapide à la date affichée sur la page d’accueil de ce blog, je me suis dit que 3 semaines, ça n’était pas si éloigné que ça et qu’il faut toujours que j’exagère. Et puis j’ai compris qu’il s’agissait vraiment de la dernière fois où j’avais tenté d’aligner quelques pensées. En ligne comme hors ligne. Rien dans le carnet papier. Pas même une note. Le sentiment d’avoir loupé un…
Cat'

En chantier

Les derniers jours d’août, ce moment où on sent que l’été touche bientôt à sa fin. C’est étrange mais j’aime beaucoup cette période. Au point où j’apprécierais assez d’y rester suspendu. Les températures sont à peine moins élevées en journée, mais plus fraîches en soirée surtout. Je peux enfin retrouver un sommeil plus apaisé. Le plaisir d’un drap léger et soyeux comme simple pellicule protectrice, la nuit. Le luxe de pouvoir fermer, un temps, la fenêtre de la chambre pour me couper du tumulte …
La Cage

Boxon de Higgs

« N’écris pas. » me suis-je dit ces derniers temps. « N’écris pas. Tu sais très bien que tu te remets à tourner en rond et que tu vas ressasser encore et toujours les mêmes maux. Tu ne feras qu’entretenir ce malaise imbécile et infondé. Qu’à faire chier ton monde, comme à ton habitude d’ailleurs. Seul domaine dans lequel tu es vraiment doué ? Le sais-tu, au moins, ducon ? ». Quelqu’un pourrait-il réparer cette fichue radio qu’on m’a collée dans la tête ? Par pitié. Ça grésille. Toutes les stati…
Resistance

Que restera-t-il ?

Que restera-t-il De tout cela ? De l'empilage De nos biens matériels Acquis, consommés, jetés Du capharnaüm numérique Que nous dispersons À chaque passage Du poids de nos actes passés Et des sentiments embrouillés Des frêles souvenirs Aux couleurs Qui déjà s'estompent Que restera-t-il De nos vies ? Et cela en vaut-il Seulement la (double) peine ? Je ne sais qu'en penser Mais je vais garder l'idée Retourner encore Et encore Cette question Jusqu'à ce qu'elle s'effrite Se désagrège. Que restera-t-…
Noueux noué

Jusque-là...

Merde, tiens ! Un sale blues a pointé le bout de son nez en début de soirée. Sans que rien ne laisse le présager. Sans la moindre raison valable. Il m’a pris au dépourvu, ce fumier. Et j’ai l’impression qu’il est bien décidé à s’incruster pendant quelques heures encore. Alors, ce soir, ça va être picole. Bah ! Ça n’ira pas chercher bien loin non plus : je n’ai plus de whisky - toujours pas refait le plein depuis un bon mois - et le pack de bière dans le frigo est déjà bien entamé - j’ai encore …
Reçu 5 sur 5, clair et net.

Des télégrammes, idiot.

Depuis des années, je commets régulièrement des textes très courts et hachés. Des bouts de pensées ou de simples successions de mots, de phrases, qui restaient à jamais perdus dans des calepins ou des fichiers éparpillés sur des supports de stockage. Depuis quelque temps, lorsque j’en retrouve, pour peu qu’ils me plaisent encore un peu, je les reprends légèrement et les range bien ensemble dans l’un des dossiers de mon éditeur de texte fétiche. Le nom du dossier est aussi tordu que les morceaux…
Petit caboteur deviendra grand...

L'instant bigouden

Un couple de petits papillons blancs batifole et virevolte dans une spirale amoureuse ascendante, au-dessus d’un plant de lavande, direction l'azur d’un ciel sans nuages. J’ai déjà eu l’occasion d’observer leur petit manège, hier. Je parierais qu’ils me rejoueront la scène demain, les vauriens. Exactement au même endroit. Pourtant, ce ne sont pas les plants de lavande qui manquent. Ça fait donc aussi dans la routine, les papillons ? Et quand ils se tortillent de la sorte, que peut-il donc bien …
Un peu plus à l'Ouest

Un peu plus à l'Ouest

Est-ce l'habitude des innombrables trajets hebdomadaires effectués lors de cette année écoulée ou simplement l'urgence de m'échapper réellement le temps des vacances ? Toujours est-il que la route m'a paru plus courte, moins éprouvante, que la dernière fois. Alors que je partais d'un peu plus loin. Alors que je découvrais une nouvelle première moitié de parcours. Pas désagréable du tout, d'ailleurs, cette traversée autoroutière des différentes collines du centre. Et dans ma diagonale du fou, qu…
Incassable

Certitudes & Convictions

Au milieu du chaos Il y a ce besoin naissant Celui de trouver un endroit Sécurisé et Sécurisant D'y abriter Les dernières certitudes Les ultimes convictions. Frêles points d'ancrage Retardant la dérive vers La folie.
Sparkles

Noyade anonyme

L'intention de départ était peut-être bonne Cette fameuse contrainte s'accompagnant De la non moins fameuse remarque Je ne fais pas ça par plaisir C'est pour ton bien, tu sais ... Parfois même distillée avec un léger trémolo Dans la voix Qui pourrait presque laisser croire Que. Ce n'est que pour te garder un instant au calme Te garder un moment à l'abri Pour te protéger de ton environnement Pour te protéger de toi, aussi Un peu tout de même Juste le temps que tu t'apaises Que tu fasses moins de…
Fitter, happier, more productive

Choisis ton camp, camarade !

C’est pénible, tout de même. Vous ne trouvez pas ? Désormais, on dirait qu’il est de bon ton d’avoir un avis bien arrêté sur tout. Mais, attention : une opinion vraiment bien forgée. Pas forcément bien argumentée, non plus. Faut pas déconner. Mais de la bonne prise de position labellisée AOC, dans un bel emballage recyclable. De la conviction pur jus, garantie sans OGM et truffée d’antioxydants. De celle qui peut te fait croire que tu es bien au-dessus de toute cette populace et que seul un ral…
Les vélos jaunes.

Fragments

#1. Caramba ! Je ne m’étais donc pas trompé : sous vos yeux ébahis, voici qu’atterrit un cinquième billet « Fragments ». C’est sans surprise. C’était tellement prévisible. Mais il n’y a pas mort d’homme. Au fond, c’est tout ce qui importe. Ça signifie tout de même que j’ai repoussé un peu plus loin, un peu moins en vue, la pile des choses que je souhaiterais faire évoluer sur ce site. J’y réfléchis toujours régulièrement. Un peu. Je vais sans doute tailler dans ma liste. Mais je ne suis pas enc…
Être f(l)ou

Optique trouble

Dis-moi… Est-ce que tu me reconnais ? Sais-tu qui je suis ? As-tu seulement la moindre idée De qui j'aurais pu être ? De qui j’ai été ? Ai-je donc échoué ? Ai-je vraiment changé ? Attends… Je ne veux pas faire mon important J’aimerais juste savoir Ou comprendre Me souvenir Seulement Ma mémoire est frappée de myopie Vois-tu Oui ? Tant mieux... Moi, je ne vois plus Plus tout à fait J’ignore pourquoi je suis ici Tout me semble si fou Je me sens flou... Mon carnet de voyages intérieurs Se remplit d…
Respiration

Hautement volatil

Comme une dangereuse tentation Jouer avec le feu Mais sans les flammes Imaginer, en l'attendant, l'étincelle S'engourdir d'ici-là
Chambre avec vue

Chambre avec vue

Je rentre le soir avec les mains encombrées de mes sacs. Je fourrage dans l’un en quête de mon trousseau de clés. Incapable que je suis encore d'avoir ce simple réflexe que de le préparer avant de me transformer en mule. Je sais que j'ai un léger sourire idiot. Rictus de béatitude. J'ai retrouvé la solitude deux heures, ou presque, auparavant. En mettant le contact. En prenant la route du retour. Une vingtaine de minutes après le démarrage, généralement, j'ai dû me mettre à chanter à tue-tête, …
3M

Légendes urbaines

J'avais souvent entendu ces histoires de fantômes des sables On disait qu'ils étaient le fruit de la destruction massive des Hommes. On disait qu'à force de fragmenter la roche pour en extraire ce marbre blanc les mineurs avaient réveillé les âmes de pierre celles-là même qui savent lever un Golem. Qu'elles avaient préféré se glisser dans la poussière dans tout ce sable résiduel et omniprésent recourant à la ruse On racontait qu'elles déplaçaient les dunes après le passage des Hommes leur ôtant…
Entrepot régional

Haut / Bas / Fragile

Ça fait maintenant une éternité que je n’ai pas déambulé dans les rues, l’appareil photo à la main ou en bandoulière. Si ce cher complice m’accompagne toujours, il reste souvent dans le petit sac à dos que je me trimballe dès que je franchis cette porte. Mais les saisons froides et humides m’ont engourdi. Je sors moins. Je sors utile, avant toute chose. C’est en passant en revue ma maigre série de photos récentes que je m’en aperçois le plus. C’est un peu dommage. Surtout, ça risque de devenir …
Ici ou Ailleurs

Six

Ils sont arrivés cette nuit Sur leurs chevaux bigarrés Les cavaliers Les volets se sont fermés Les chiens n’ont pas aboyé La Lune s’est voilée Toute la ville s’est tue Au matin rien n’avait changé Ils n’avaient pas bougé Les cavaliers Les volets toujours clos Les chiens rongeaient leurs os Le temps suspendu à une potence Balancé par de rares murmures Leurs visages étaient sombres Bien moins que leur dessein Les cavaliers Plus terne que le noir vibrant Du visage de l’enfant Aux boucles flamboyan…
Thon au naturel

Sardines à l'huile

J’ai des sirènes plein la tête Pas de celles qui hurlent et crient au loup, non Mais de celles qui chantent à vous rendre fou Des ondines qui ondulent et taquinent À la chevelure flamboyante De la rouquine aux écailles bleu argent Aux yeux couleur d’Irlande À la peau laiteuse Et la poitrine généreuse Je ne sais pas ce qui m’arrive Je ne sais pas ce qui m’attend Je me contente de nager au fond En faisant des bulles De multiplier les tours de bocal Pendant que la trotteuse fait des tours de cadran
Follow me...

Artifices

Pour tout vous dire, ça ne va pas des masses en ce moment. Rien de tragique ou de dramatique. Pas de quoi mettre en scène en grand mélo. Non, juste une accumulation de petits emmerdements et d’imprévus, d’épisodes récurrents de stress et d’insomnie. Tout ça termine par alimenter une grosse fatigue. C’est simple, ces jours, je fatigue pour un rien. Je me fatigue de tout. C’en devient de plus en plus fréquent. De plus en plus flagrant, peut-être. Malgré tout, mon entourage quotidien ne semble pas…
Calor...

Brève de balcon

Ce soir, ça sera pizzas à la maison poulaga. Ils sont arrivés, pépère, en Skoda. Qu’ils ont posé comme une grosse merde blanche, bleue et rouge. Et orange aussi, merci les feux clignotants. C’est le conducteur qui a perdu à la courte paille. Il est donc allé passer commande. Et attendre. Les autres ont les bras qui pendent aux fenêtres ouvertes de la grosse merde, blanche, rouge et bleue. Et un peu orange, toujours. Derrière, les autos s’agglutinent. Comme autant de mouches vertes, bleues et no…
De quoi je meuh mêle ?!

Quand ça veut pas...

Ce week-end, je ne me suis pas vraiment installé pour écrire. Oh, comme d’habitude, la première chose que j’ai faite en retrouvant mes pénates a bien été de lancer l’éditeur de texte. Mais ensuite, je suis vite passé en mode petit bras. Je me suis tenu loin de la bête. J’ai donné dans l’esquive et le fuyant. Me suis planqué derrière la lecture et l’excuse des mots des Autres, des Grands, hypocrite dégonflé que je suis. Pourtant, j’ai trouvé une bonne recette pour compléter mon stock de personna…
Dupond et Dupont

La piste aux étoiles

Tel que vous me voyez, vous ne me connaissez pas. Vous pourriez bien décider de vous mettre à m’observer, vous ne me connaîtriez jamais beaucoup plus. Peut-être en percevriez-vous un peu plus. Mais encore. Si peu. Ce serait insignifiant. Ne vous fatiguez donc pas, le résultat ne sera pas à la hauteur des efforts consentis. Je suis un gars quelconque, un peu bourru mais avec un bon fond. La plupart du temps. Mais je suis aussi un génie. Un inventeur hors pair capable de révolutionner la science …
Que reste-t-il de nous ?

Kamoulox

L’avantage d’un blog proclamé sans ligne éditoriale, c’est la grande liberté d’écriture que ça m’offre. L’inconvénient, c’est que ça peut vite tourner au capharnaüm. Justement, je me demande si ce n’est pas un peu le cas, ces dernières semaines. Au point de produire le pire des effets : me voilà en train de commettre un énième billet au sujet du blog lui-même. Je vais donc tâcher de faire court. Ce sujet étant, somme toute, assez pauvre et dénué d’un véritable intérêt, rien ne sert de trop s’y …
Into the Black

De passage

Non, non, ne vous dérangez pas. Je vous en prie. Je ne fais que passer. Détendez-vous. Je ne compte pas me faire remarquer. Encore moins vous bousculer. Vous pouvez prendre vos aises. Je sais que ma présence ici-bas n'importe pas. Il m'est donc naturel de ne pas vouloir vous l'imposer. Nul malaise, nulle gêne, d’autant que, moi, ça m’allège. N’y voyez pas une déviance de ma part. Ni une tentative de m’extraire du lot. Au contraire, mon comportement est d’une normalité pitoyable. Il se doit d’en…
Coupure éclairage

Juste avant que ça disjoncte

Ces derniers temps, j’ai un peu fait évoluer la recette. J’ai rajouté de la bière dedans. Juste ce qu’il faut. Pas trop. Pas pour faire genre. Juste une bibine ou deux pour ne pas me mettre trop minable. Ou risquer de virer pochard. Un simple petit coup de pouce à l’euphorie. Des bougies pour l’allumage. De quoi lever quelques inhibitions tout en conservant les idées claires. Rien de plus. Enfin. Je crois… J’ai parfois l’impression que cette méthode fonctionne. Certains soirs, j’arrive même à m…
Par-delà les nuages...

Festival

Ici, il fait déjà nuit. Ou presque. Nous ne sommes pas encore au milieu de l’après-midi. Il leur aura fallu du temps, à ces nuages denses et lourds, pour s’installer dans la cuvette. Mais maintenant qu’ils sont là, ils sont bien décidés à nous bousculer. Pas trop de pluie, pour l’instant. Ça donne surtout de la voix. Plus sourde, plus tonitruante, à chaque vocalise. Plus rauque également, pour intimider les montagnes. Les éclairs aussi font leur apparition. Mais ce n’est qu’un simple échauffeme…
Neon Lite

Sous le bruit des néons

Que se cache-t-il derrière tes paupières closes ? Je ne sais pas si tu rêves. En couleur, en noir et blanc ou en monochrome. Il doit bien y avoir des paysages, n’est-ce pas ? Des lacs, des montagnes, des plaines et des prairies. Des forêts et des clairières, des grottes et des pics. Des mers et des plages, des océans et des vagues. Vois-tu tout cela ? Et le ciel ? Regardes-tu le ciel, les nuages et les étoiles et la Lune et le Soleil. Cernes-tu de lointaines galaxies inconnues et inexplorées ? …
Ligne A

Coup de lune

La nuit et moi, un beau jour, nous nous sommes quittés. Nous nous sommes un peu perdus de vue. Il n’y a pas eu de crise. Ce n’était pas convenu, non plus. Ça s’est passé juste comme ça. Parce que j’avais été pris de la sotte idée de rentrer un peu dans le rang. Au moins pendant quelque temps. Et puis les jours se sont succédé. Sont devenus des semaines. Puis des mois. Puis des années. Au final, ils ont tout emporté. Un hold-up au soleil, devant témoins hébétés et policiers complices. Mais la nu…
Portail

Allez ! On y est presque...

C’est un matin comme les autres. Triste constat qui me foutrait presque le bourdon si je ne m’en fichais pas autant. Je me suis encore fait avoir en me croisant dans ce fichu miroir. L’œil hirsute, le poil glauque, le teint terreux et la tenue d’un vieux chiffon raide. Ouaip. C’est bien moi. À y regarder de plus près, l’œil gauche est de plus en plus fainéant. Ça renforce mon air d’idiot du village. Comme si j’avais besoin de ça. Me faire ça de bon matin, c’est pas du jeu. Ce miroir est une bel…
Behind the Wheel

Retour à l'ancienne

Voilà. Samedi est arrivé. Nous entamons à peine le début de l’après-midi. Le ciel a décidé de ne pas être totalement bleu. Mais il n’a pas encore choisi entre le simple voile brumeux ou la chape plombée de nuages à flotte. Cet olibrius est pénible de se montrer aussi indécis. Et je le suis sans doute tout autant. C’est vrai que je ne me suis toujours pas accordé sur une heure de départ. Mes sacs sont déjà prêts. Et je suis là en train de jouer la montre. Je me sens un peu coupable. Un peu minab…
Un porc d'Amsterdam

La fièvre du samedi soir

Il m’arrive très souvent de me demander à quoi ça rime, cette nouvelle manie d’écrire sur ma pomme. Comme si j’étais redevenu à jamais ce gamin pénible qui ne cesse de crier pour avoir l’impression d’exister, de compter pour quelqu’un. Maman ! Maman ? Tu regardes ? MAMAN ! REGARDE-MOI ! Je me dis que pour écrire sur soi, il faut avoir de quoi raconter. Une vraie histoire, quoi. Qu’elle soit tragique ou comique n’importe guère. Le principal étant qu’elle soit singulière. La mienne ne l’est pa…
Last Flowers to the Hospital

Plante chimérique

Comment naît une obsession ? Quelle graine, quel terreau, faut-il pour la planter et la voir grandir ? Un peu plus chaque jour. Sans y prêter attention, sans y accorder de soin particulier. Suffit-il d'un épisode oniroïde d'une poignée de minutes, suivi d'une excitation, d'une exaltation qui, ensemble, donnent l'envie et l'énergie nécessaires pour en consigner les grandes lignes et les points marquants, voire quelques détails infimes et amusants, au sein d'un carnet ? Je me pose réellement tout…
Bitume

/lost+found/

Les heures s’étaient écoulées sans que je n’y prête véritablement attention. La lumière était chaude et douce, celle d’une fin d’après-midi annonçant l’arrivée prochaine du printemps. Je levais seulement la tête de par-delà mon écran, mon carnet et mes livres, m’accordant un instant de rêverie après ces longs instants de concentration et d’occupation. Dehors, je percevais encore le chant enjoué des oiseaux. Ce petit récital était malheureusement entrecoupé et perturbé par le bruit d’une faible …
So Called Freedom

Aliénation

Une fois de plus, je suis planté là, comme une andouille, devant ce bout de texte qui était alors sorti d’une traite. Un modeste paragraphe. Quelques phrases. Quelques mots. 100. Pile, tout rond, d’ailleurs. 555 caractères, espaces et ponctuation comprises. Une peccadille. Mais aussi le meilleur résumé de ma toile de fond. Ce soir, pourtant, pour la première fois, j’en remarque la date du premier essai de transformation sous forme de billet : 17 mai 2017. Presque une année pleine que ce petit t…
Son visage

Vieux bouc

Et voilà. Réveillé plus tôt que je ne le souhaitais. Cette nuit me paraîtra trop courte d’ici quelques heures, j’en suis sûr. Je ne sais pas qui du camion des éboueurs ou de la valse des tramways a eu raison de mon sommeil matinal. Mais ce n’est pas bien grave. D’autant que c’était couru d’avance. Hier soir, j’avais retrouvé un appartement à 26 °C. Température extérieure à 23h ? 22 °C. En me couchant, j’avais le choix entre la chaleur ou le bruit. J’ai opté pour le bruit, en laissant les baies …
Abreuvoir improvisé

La mémoire de l'eau

Lire. Puis écrire. Puis lire. Puis écrire. Puis commencer à se souvenir. Les mots des autres m’aident à trouver les miens. Que je combine encore bien maladroitement. Mais ce n’est pas si terrible. Et ce n’est pas vraiment ce qui m’importe sur le moment. Je cherche à débusquer des morceaux de cette mémoire enfouie. Pour cela, je dois apprendre à ressentir, à éprouver, à stimuler mes émotions, jusqu’à pouvoir en reconstruire des modèles de sentiments. Ceux-là, alors, pourront me servir de clés. T…
Fill the Hole

Nombrils du monde

Un couple parmi le flux des passants. Tous deux marchent paisiblement, côte à côte, de conserve, regardant bien droit devant eux. L’expression de leur visage est en parfait accord : une neutralité presque paisible, une presque absence. Dans le même temps, ils s’opposent dans une dispute tonitruante. L’abîme entre leur expression corporelle et cette engueulade publique est d’un contraste si saisissant, un instant improbable. Je reste d’abord vaguement stupéfait. Jusqu’à déterminer, enfin, l’impr…
Ceci n'est pas un tournesol.

Chevaux sauvages, etc.

Par la fenêtre, le ciel était bleu. D’un bleu presque uniforme, si ce n’était cette petite bande dégradée qui assurait la jonction avec le sommet des montagnes. Une pâleur subtilement rosée. L’annonce d’un couchant encore dans les vapes mais pas bien loin de se pointer. C’était hier soir. C’était par la fenêtre du bureau. Je terminais une semaine un peu plus calme que les précédentes. Avec une « bonne » nouvelle pour l’entreprise mais surtout la promesse de nombreuses nouvelles semaines inferna…
?

Bonne guerre

J’aime pas les gens. Je ne les déteste pas non plus, notez. Ça serait leur accorder un intérêt que je n’éprouve pas. En fait, c’est plutôt ça : je ne m’intéresse pas aux gens. C’est tout. Je me fous de leur quotidien. Ni plus, ni moins que je ne me fous du mien. C’est peut-être pour cela que l’histoire et les biographies me font chier. À la limite, les autobiographies peuvent éveiller ma curiosité. C’est traître, les autobiographies. Ça raconte rapidement ce qui voudrait être caché. Voilà. De l…
Tour Perret

Fragments

#1. Appelez moi Edward À quelques rarissimes poches d’air près, ce mois de mars m’aura semblé n’être qu’une semaine de travail sans fin. Occupé, débordé, tendu, parfois perdu. La météo n’invitant guère aux escapades, j’ai senti le risque de me recroqueviller plus menaçant que jamais au cours de ces derniers mois. Un malaise qui s’installe. Une douleur qui traverse la poitrine. Un ras-le-bol qui prépare le lit à cette folie que je m’évertue à repousser. J’ai finalement réussi à activer le pilote…
Vieux mur, vieilles blessures

0x447c

Chaque jour, je grave une encoche sur un pan de mon esprit. Comme un cliché. Celui d’un prisonnier faisant de même sur l’un des murs de sa cellule. Ma prison est bien plus dorée, c’est indiscutable. Je suis ma propre cage. Lorsque je ne l’incarne pas, je la projette. Elle n’a pas de barreaux aux fenêtres. Elle n’a pas de fenêtre. Mais il me suffirait parfois de lever la tête. De fixer mon regard tout là-haut pour me rappeler un instant que mon enclos est à ciel ouvert. Que je peux alors m’émerv…
Tables vides

Sans flacon

Au travers des stries du volet roulant s'infiltre timidement la lueur pâle du petit matin. Dehors, les boulevards sont encore calmes. La ville ne fait que s'éveiller. Tout juste le feulement du tramway approchant. Le sifflement à peine perceptible de ses freins lorsqu'il s'arrête. Puis le tintement cristallin de sa cloche au moment de s'élancer vers la prochaine station. La chambre se teinte d'aube. Un grand lit presque vide. Aux draps légèrement froissés, tout juste tièdes d'une nuit paisible.…
De marbre je n'ai que faire

L'Hymne aux Regrets

Sous une pluie battante se meut lentement un cortège funéraire Sous les parapluies, des yeux pleurent à verse Spectres sombres glissant derrière un long corbillard qui roule au pas Comme autant de nuages silencieux d’un sourd orage de fin de vie Tous témoins de ce qui n’est jamais survenu Chœur improvisé entonnant l’hymne aux regrets Le requiem du grand rien Ci-gît celui qui n’a jamais su être Ci-gît celle qui espérait devenir Ci-gît celui qui n’a jamais su dire Ci-gît celle qui souhaitait s’ép…
Global Warming

En attendant le printemps

J'avais souhaité un hiver de carte postale. L'un de ces hivers au blanc immaculé d'une épaisse couche de neige poudreuse qui trouve pour écho l'azur d'un ciel ensoleillé et dégagé. Mais cette année encore, mon vœu n'a pas été exaucé. Une fois de plus, j'ai dû me contenter d'un festival de mauvais remakes de journées de novembre. Grises. Humides. Insipides. Déprimantes. De quoi installer un engourdissement, d'abord, un abrutissement, ensuite, pour finir sur une grande lassitude. Un pis-aller d'h…
A Sort of Homecoming

Fragments

#1. Ramasser les mots Comme à chaque fois que je reste longtemps sans écrire, la reprise se montre compliquée. Laborieuse. Douloureuse. Tout s’emmêle. Rien ne vient plus naturellement et les efforts s’imposent. Dans ces moments-là, je me rassure en me disant que ce n’est pas mon métier. Je plains alors ceux dont c’est le cas et qui pourraient souffrir d’un tel passage à vide. J’envie un temps ma condition. Mais juste le temps nécessaire pour réaliser à quel point ces satanés mots sont capables …
Gas Station (Driving From A to B)

Amnésie mécanique

Chaque semaine, je m’accorde une amnésie. Aller et retour. Pendant quelques heures, je ne suis qu’un automate au volant d’un engin motorisé. Un pilote automatique de chair et de sang, assisté par un autre pilote automatique électronique. Cet agrégat avale des kilomètres. Sans véritable raison. Sans appétit. Sans problème de digestion. Pendant quelques heures, ma vie est mise entre parenthèses. Elle n’importe plus. Elle ne me préoccupe plus. Ne me dérange plus. J’évolue dans un léger vrombisseme…
La bienheureuse famille Cailloux

Tranquille

Quelques jours de congé… Enfin ! Je ne les espérais plus, ceux-ci. Autant dire que j’avais de sérieux projets lorsqu’ils se présenteraient : ne rien faire, ou presque. Naviguer en mode glande. Priorité au repos et aux choses légères. Il y a toujours un petit bémol lié à mon job, évidemment. Problème des petites structures aux compétences variées : il demeure toujours une forme d’astreinte consentie, lorsqu’elle n’est pas carrément subie. En tout cas, jamais contractualisée. Mais, ça, c’est enco…
Manège

Ticket 2018

La vie est un long fleuve tranquille, dit-on. Quelle drôle d’idée que de se laisser porter aux sons des clapotis ! Et si la vie était plutôt une fête foraine ? Elle y ressemble tant avec ses bruits et ses couleurs. Avec son train fantôme, sa petite galerie des monstres. Son palais d’arcade, sa grande chenille, son grand huit infernal. Avec ses odeurs de poudre. De barbe-à-papa. De pommes d’amour et de chouchous. Allez. Venez. Entrez. Je vous promets des hauts et des bas. Des cris, quelques pleu…

2017

Everything's gone.

Dette cérébrale

Allez savoir pourquoi mais il a fallu que je pleurniche sur Twitter ce matin. Au sujet de ma difficulté du moment à accoucher d’un semblant d’article un peu construit. Seulement voilà : je me sais dans une période où ma cervelle fonctionne au ralenti. Qu’il en sera ainsi tant que la fatigue sera prédominante et que m’acharner sur ces bouts d’écrits ne m’apportera que de la frustration. Frustration que j’aurai alors du mal à gérer avec ladite fatigue, évidemment, et qui aura tôt fait de se trans…
70s Strike Back

Cahier de projet

D’aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais écrit le moindre bout de code avant d’avoir d’abord griffonné quelques idées sur un bout de feuille papier quelconque. Je me retrouve donc souvent à m’interroger sur mon rapport avec ce support. Pourquoi y suis-je tant attaché ? Pourquoi donc est-ce que j’y reviens, que j’y repasse de manière presque systématique ? Serait-ce une simple question d’habitude ? Voire le conditionnement résiduel d’une époque que les « millennials » n’ont pas connue ? …
Once Upon A Time

Réaménagement(s) en vue

En parcourant l’historique récent de mes quelques écrits sur ce site, je n’ai pu m’empêcher de remarquer quelques effets de bord liés à ma principale occupation du moment. Revisiter certains classiques, découvrir et m’immerger dans de nouveaux sujets, tout cela au cœur d’ouvrages papier, que ce soit par simple plaisir du support ou dans une démarche consciente de mobilisation de mon attention. Tout ceci influence clairement ma façon d’écrire ici. Mais étrangement plus dans la forme que sur le f…
Cet étrange tapis bigouden...

Le repos d'un pas grand-chose

Je viens sans doute de passer le week-end le plus insignifiant de l’année. Je savais, déjà en rentrant vendredi soir, que ce risque était grand. Je venais de finir la semaine en me débarrassant de quelques dossiers pénibles au boulot. Des épines dans le pied qui m’avaient plombé pendant plusieurs semaines et commençaient à laisser des traces sur la motivation et le moral. J’avais également pris possession de la consolation matérielle que je m’étais offerte en guise de cadeau de Noël avant l’heu…
À l'est, un peu de nouveau...

Fragments

#1 : Bric-à-brac et futilités J’ai beau utiliser Git pour mes développements personnels, je me retrouve parfois dans des situations de chaos total entre les versions d’un code que j’ai en production sur un serveur Linux mais également en développement sur un portable Windows et un desktop Mac OS. Je verrais bien une allusion aux fameux cordonniers quelque part là-dedans. Mais je vais m’abstenir. Bref. Entre la version en ligne de ce site et les morceaux complémentaires que j’ai dans mes cartons…
Guerrier gentil

Resistance is (not so) futile

Ma réticence envers les différents réseaux sociaux en ligne ne cesse de croître. En cours d’année, afin d’accorder un peu plus mes actes à mes propos, j’ai fermé les quelques comptes que j’avais encore sur Pinterest et autres réseaux de niche (tels que Ello, par exemple). J’hésite régulièrement à passer Twitter et LinkedIn à la trappe mais, pour ces derniers, je n’ai toujours pas franchi le pas. Je conserve, pour l’instant, un attachement particulier à Twitter. Question de fun et de liens avec …
Esprit de Tesla, es-tu là ?

Technocentrique

Je m’assieds parfois devant ce clavier et cet écran et me demande pourquoi. Pour quoi faire ? Où cela peut-il bien me mener ? Qu’est-ce que ça peut m’apporter ? Est-ce une envie ? Un désir ? Un besoin ? Une addiction, peut-être ? Je me pose régulièrement ces mêmes questions lorsque j’ouvre mon carnet papier et y pose la plume. Ou lorsque je m’installe dans le canapé le temps de lire un premier lot de pages d’un énième livre. De là à dire que c’est en passe de devenir une obsession me semble ten…
Au loin. Se perdre. Se retrouver.

Au loin

Les relations humaines, en général, constituent un domaine dans lequel le paradoxe peut se glisser facilement et sans qu’on s’en aperçoive, alors qu’on s’efforce de triompher des difficultés. Comme nous nous sentons réels dans la mesure où une autre personne dont nous reconnaissons l’importance confirme ou souscrit à l’image que nous avons de nous-mêmes, et comme cette confirmation n’est efficace que si elle est spontanée, seul un cas idéal de relation humaine pourrait être réellement dépourvu …
Hashtags ? #névrosessociales

Névroses sociales

Mais la bureaucratie n’est que l’un des nombreux facteurs sociaux encourageant une prédominance sans cesse accrue de la personnalité de type narcissique. Un autre de ces facteurs est la reproduction mécanique de la culture, la prolifération d’images visuelles et auditives dans notre « société du spectacle ». Nous vivons dans un tourbillon d’images et d’échos qui interrompt l’expérience et la rejoue au ralenti. Les caméras et les machines à enregistrer ne transcrivent pas seulement le vécu, elle…
The View from the Afternoon

Escapade à deux

Il est de ces lieux précieux qui s’improvisent havres de paix par leur simple acceptation de la solitude d’un être. Des endroits où l’on peut s’attabler seul en terrasse et se voir accueilli par un sourire chaleureux d’un serveur qui vous saluera et demandera dans la foulée ce que vous souhaitez consommer. Où l’on vous épargnera cette question trop fréquente, à mon goût : « Vous attendez quelqu’un, peut-être ? » Bien que d’apparence anodine, cette question, suivant le ton et le comportement de …
Torrent de brume

Fragments

#1 Elle était espérée, attendue, et elle est arrivée. Plus tôt que je ne le pensais, néanmoins. Il n’y a pas là matière à me plaindre, bien au contraire. Une saine période d’accalmie intérieure s’est installée depuis quelques semaines. Oh ! Pas la paix, malheureusement. Ni même une trêve. Tout juste un cessez-le-feu. Mais je suis désormais en mesure de l’accepter et de l’apprécier comme tel, sans le gâcher à vouloir plus. Je considère cela comme un véritable progrès. Serais-je en train de calme…
Attente absorbée

Stand-by

L’une des dernières soirées de juillet. L’un de ces derniers soirs de congés, point de bascule entre un parfait relâchement et le retour de la pression de l’emploi du temps. Un instant farceur. On s’attend à trouver enfin un peu de fraîcheur au milieu de cette semaine caniculaire, maintenant le soleil couché. Il n’en est rien. Le bitume irradie encore la fournaise des heures passées. Au mieux, à la croisée de quelques boulevards, un semblant de courant d’air, à peine moins étouffant que l’air s…
No Place Like Home

Moi, Ici, Maintenant.

Il y a cet espace encore majoritairement vide à finir de meubler, surtout à décorer. Mais l’essentiel est déjà là. Un mélange d’utilitaire et de confort, que j’estime assez équilibré et déjà satisfaisant. Le reste sera du luxe, presque du superflu, bien que je n’applique pas une démarche volontaire vers le minimalisme. En tout état de cause, ces bonus attendront. Je me surprends parfois à papillonner entre les différentes pièces de cet appartement. Non parce que je m'ennuie, mais pour assouvir …
Elsewhere Beach

Les rivages d'Ailleurs

Ici est le lieu du quotidien. Le lieu du matériel, du concret, des tâches, de la routine, des soucis et des compromis. Ici pourrait être vu comme un lieu sans poésie. Ici ne serait alors qu'un éternel point de départ. Un starting-block pour prendre la fuite. Mais Ici est également le lieu où les choses se passent et le temps s'écoule. Ici est ainsi le lieu de la vie. Et si la douceur d' Ici ne dépend pas toujours que de nous, nous en restons tout de même pour part responsables ou complices. Déc…
Soirée pizza chez Hopper

Terrain de jeu

Il suffit de peu de chose pour s’amuser... L’essentiel étant d’en avoir envie et d’accepter de s’offrir des éventualités. C’est la force de la seconde chance : au risque d’en commettre de nouvelles, éviter de reproduire d’anciennes erreurs. Telles que de ne pas profiter des lieux, des instants, des événements. Laisser passer des opportunités en se disant qu’il sera bien temps de les recroiser un jour. Vous savez, ce fameux jour qui n’existe pas, qui n’arrivera jamais. Oh ! Vous ne le saviez pas…
Behind the scene

Les pièces vides

Depuis presque un mois, ma vie s'est remplie de pièces vides. De pièces vides et de cartons. Des cartons que l'on monte, remplit, ferme, charge, déplace sur quelques centaines de kilomètres pour alors les décharger, ouvrir, vider, démonter. Des cartons qui rendent les pièces vides un peu moins vides. Et encore, je ne suis pas certain que leur présence ne contribue pas à les faire paraître encore plus vides, ces pièces vides. Il y a aussi des cartons qui apparaissent et qu’il faudra faire dispar…
Me. Reloaded.

Let the game begin. Again.

Je m’étais accordé trois ans… Trois longues années pendant lesquelles j’allais devoir ronger mon frein et m’évertuer à remettre les choses en ordre, panser mes blessures, soigner ma fierté, tenter de ranimer ma trop frêle envie de projets. Moi qui m’étais toujours tenu éloigné des belles envies et de l’optimisme, j’avais cédé quelques années auparavant. Je m’étais laissé aller à rêver, à vouloir « construire une vie », à croire enfin en moi, bien décidé à devenir l’unique auteur de ma petite hi…
Sors de ce gouffre !

Changements indicibles

Sans vraiment le vouloir, mon regard se porte régulièrement sur la pile des livres qui m’attendent encore. Dans les faits, cette pile est plutôt un trio de piles, placé derrière moi, à ma gauche, sur cette petite étagère où tout est à portée de main depuis mon bureau. Récemment, j'ai réalisé, stupéfait, que cet ensemble n’avait pas bougé d’un poil. Il me semblait toujours aussi fourni. Plus encore, peut-être. Comment cela est-il possible ? J’ai eu cette impression d’une soirée où, un peu enivré…
Poste 1

Jeu de mots

Le week-end dernier, en parcourant rapidement mes archives, j'ai remarqué que ce blog soufflera sa première bougie d'ici quelques jours. Genre... Demain. Pas de quoi faire un plat de ce non-événement, je vous l'accorde. Mais cela ne m'a pas empêché d'être un peu surpris : ce n'est pas si vieux et pourtant ça me paraît avoir toujours été là. Paradoxalement, malgré cette fausse évidence, cette quasi-régularité dans l'écriture reste inattendue. Je ne m'en estimais plus vraiment capable depuis de l…
Sur le sable

Partir. Revenir. Partir. Etc.

Le paradoxe est cruel. J'ai dans ma besace une multitude de choses à dire, d'anecdotes à raconter. Mais maintenant que je suis devant cet écran, je n'arrive pas à aligner correctement les mots. Pendant un court instant, j'ai songé à jeter tout cela, en vrac, sous la forme d'une liste à puces. Puis je me suis ravisé. Je me serais montré lâchement démissionnaire. J'ai ensuite envisagé de traiter le tout à la manière d'un inventaire. Énoncer le nombre de kilomètres parcourus en l'espace de …
Caillou

J'arrive (bientôt) !

L'année dernière, quasiment à la même période, je goûtais pour la première fois aux joies d'un séjour bigouden. C'était la première fois depuis des lustres que j'avais posé une semaine de congé et organisé mon planning bien à l'avance. Aucun regret, loin de là, si ce n'est peut-être de ne pas l'avoir fait plus tôt. Outre la Bretagne, c'est surtout le plaisir de se retrouver au calme avec les quelques amis proches que je vois très peu et qui font tellement de bien. Au passage, c'est également lo…
Étrange galaxie

(...) Particules oniriques

Mon fardeau s’est allégé le jour où j’ai décidé de me laisser aller à la photographie. Initialement, il s’agissait seulement de donner sa chance à une vieille envie, d’effleurer une nouvelle activité. Après des débuts incertains et de nombreux tâtonnements, j’ai fini par faire des photos qui me parlaient. Elles me racontaient des histoires et semblaient vouloir me dévoiler bien d’autres choses. J’ai d’abord mis cela sur le compte de l’euphorie. Puis, comme cette intuition persistait, je me suis…
Corde sociale

Fil social (...)

Je l'ai sans doute déjà écrit quelque part mais je ne retrouve plus où. Je sais seulement que ça ne semble pas être en ligne par ici. Ou alors, cela voudrait dire que ma mémoire se détériore subitement et dangereusement. Allez savoir ! Bref, revenons-en au fait : je suis né fêlé. Pas de ces fêlures qui laissent passer la lumière, mais de celles par lesquelles l'ombre s'infiltre. Bien sûr, énoncé de la sorte, cet aveu n'est guère flatteur. Il faut admettre qu'il s'agit d'une caractéristique dont…
Savoir s'arrêter

Le temps d'une halte

Les gens s’agitent. Les téléphones sonnent. Appels de l’extérieur. Appels internes. Ça se réunit. Ça palabre. Ça remue. Ça ressasse encore les mêmes choses avec toujours les mêmes approximations. Comme ça, ça reviendra encore quelques fois sur le tapis. Avec la même inefficacité. Pourvu que ça occupe. Des bulles notifient les messages. Ça vibre à droite. À gauche. Ça fait du bruit. Ça brasse de l’air. Ça se donne des airs. Ça suffit. Je plonge ma main dans mon sac pour en sortir un carnet et ce…
Est-ce un ange tombant du ciel ?

Un ange passe

Comme beaucoup, lorsque je ne me concentre plus, mon esprit divague. Il se remplit de pensées, toutes plus fugaces les unes que les autres, toutes plus rapides et tourbillonnantes. Beaucoup de pensées. Trop de pensées. Surtout trop de pensées différentes et opposées. J’aime les paradoxes. J’adore les dualités. Je suis gâté : tout ce beau monde me le rend bien et fort. Il m’inonde. Il me submerge. Il a surtout un impact direct sur mes sentiments et mes humeurs. Au final, je vis une sorte de bipo…
Signes

Je pense, donc j'écris

La Muse doit ressembler à quelque chose. Il vous faudra écrire un millier de mots par jour pendant vingt ou trente ans pour tenter de la façonner, et pour en savoir suffisamment sur la grammaire et l’art de construire une histoire pour que, finissant par faire partie intégrante de votre Subconscient, de tels aspects ne puissent plus jamais être en quoi que ce soit source de restriction ni de distorsion pour la Muse. Par votre bien-vivre, par votre observation de la manière dont vous vivez, par …
Esprit es-tu là ?

Esprits et escaliers

Cette valeur moyenne est valable alors même qu'elle peut ne pas exister concrètement en réalité. Dans la théorie elle figurera en tout cas comme une donnée fondamentale inattaquable. Les exceptions, dans un sens ou dans un autre, sont tout aussi réelles, mais ne figurent pas dans le résultat final, car elles se compensent mutuellement. Si par exemple je détermine dans une carrière de gravier le poids de chaque caillou et que je trouve un poids moyen de 145 grammes, ceci ne me renseigne que de l…
Brick By Brick

Brique après brique

De certaines choses, je me souviens peu, je ne me souviens pas bien. Je me demande parfois si je me remémore enfin, ou si je romance trop, ou encore si j'imagine un peu. Je crois pourtant me rappeler avoir été ce gamin avec ses briques de couleurs, ses crayons à papier et ses cahiers à dessin. Il avait des bouquins aussi, des bandes dessinées, des livres illustrés, des histoires de mondes merveilleux, des contes mythologiques. Un petit inventaire à la Prévert. Un monsieur qu'il connaissait très…
Théâtre

No Comment!

Ça commence toujours par un hurlement. Celui des sirènes. De cette alarme qui, jour après jour, annonce l’Apocalypse. La suite est toujours la même. Je vis l’Apocalypse. Qui ne dure qu’une journée. Mais qui se répète ad vitam . Mon Apocalypse ressemble à la journée de la marmotte. En beaucoup moins drôle. J’exécute donc les mêmes tâches. Je parle aux mêmes personnes. J’écris des emails qui se ressemblent tous, destinés à des clients qui se ressemblent tous. Normal, je ne les vois quasiment pas.…
Métadonnées subliminales

Métadonnées subliminales

Il m'arrive de plus en plus souvent de parler de mes photos. La place qu'elles ont prise dans ma vie, mes réflexions et mes écrits ne cesse de me surprendre. Comme je le répète souvent, j'ai beau en être content, je n'en suis pas fier pour autant et peu d'entre elles peuvent prétendre au qualificatif "belle". Je n'écris pas cela sous couvert d'une fausse et sournoise modestie destinée à recueillir des compliments, mais bien en toute objectivité technique et artistique. Cela ne m'empêche pas de …
Contemplation silencieuse

Et le divan ?

M'sieur Pep... On vous le pose où ? Pardon ? Le quoi ?! Zut alors ! Je ne l'avais pas prévu, celui-là ! Et pourtant, j'aurais dû m'en douter... En m'installant ici, je sentais que j'allais y être bien. Je savais que j'allais trouver mes marques, petit à petit. Puis, finalement, que je finirais par prendre mes aises dans les plus grandes largeurs. Mais je ne m'attendais tout de même pas à cela. Enfin, pas à ce point. Je m'étais imaginé une pièce pour rêver, une pièce pour me détendre, une pour é…
Ne pas oublier de ne pas oublier...

Jour de fête

Comme je me sens d'une humeur particulièrement badine aujourd'hui, j'ai bien vie de vous raconter une petite histoire. Une histoire de la vie de tous les jours. De ces histoires qui peuplent le quotidien de beaucoup d'entre nous et qui ne changent jamais la face du monde. J'ai beau être joueur, je ne la commencerai pas par "Il était une fois", il ne faut exagérer non plus ! Une toute petite histoire pour un (assez) long billet. Deal with it! Journée d'été Il y a quelques années, je croisai…
Suis ton chemin

Hello Darkness / L'autre commencement

Voilà. Il est plus que temps de consigner par écrit, explicitement et en pleine conscience, un processus qui a été entamé il y a quelques années de cela déjà. Il est temps que je m'applique à mettre des mots et des images sur cette partie de moi que j'ai longtemps considérée comme un fardeau, la cause probable de ma perte à venir supposée ;  sur cette masse à la forme indéfinie, si sombre, si dense, que j'en éprouvais moi-même une peur primitive, tout en ne pouvant m'empêcher d'être fasciné et …
Fragmented

L'inconnu(e) intime

Nous ne nous connaissons pas. Enfin, pas vraiment. Pas encore et peut-être jamais. Pas dans le sens commun du terme qui voudrait que nos vies "réelles", nos enveloppes physiques, se soient un jour croisées. Ce n'est pas bien grave. C'est peut-être même mieux ainsi. Pourtant nous échangeons ouvertement certaines de nos pensées, de nos réflexions, de nos rapports aux mondes extérieur et intérieur. Je placarde des photos de choses parfois bizarres, toujours dénuées de toute présence humaine, qui s…
Tsundoku

Tsundoku

La mémoire croit avant que la connaissance ne se rappelle. Croit plus longtemps qu'elle ne se souvient, plus longtemps que la connaissance ne s'interroge. Connaît, se rappelle, croit un corridor dans un long bâtiment froid, délabré, rempli d'échos, un long bâtiment de briques d'un rouge sombre, tachées par la pluie de plus de cheminées que les siennes, construit sur une sorte d'aggloméré d'escarbilles, sans un brin d'herbe, entouré d'usines fumantes, et ceint d'une clôture en fil de fer …
La route

Réponse à David

Dans le cadre de sa correspondance publique , David me fait part de son ressenti au sujet de mes récentes réflexions sur la publication Web. C'est depuis ce carnet que j'ai choisi de lui adresser ma réponse. David, J'aurais aimé endosser un costume d'avocat et nier en bloc ton propos. Ou celui, plus courant, de VRP et te convertir à mon si bel argumentaire, vantant un produit magique pour ne pas dire miraculeux. Mais j'ai renoncé à cette démarche fallacieuse et je préfère profiter de cet échang…
Moquette bio

Reprenons calmement

Je me suis un peu emballé, ces derniers temps. En publiant à un rythme que je ne tiendrai pas sur la longueur et qui, pour ma part, n'a aucun sens. Je suis également trop souvent à babiller sur Twitter. Plus que je ne le devrais. Je vais calmer ça, également. Et puis, il y a un retour et un recours de plus en plus systématique à ce bon vieux carnet papier et au stylo feutre. Avec pour avantage majeur de me garder un peu plus éloigné des écrans. Peu à peu, je retrouve également le geste de l'écr…
Light My Way

...

C'était une journée d'humidité grise. De celles qui vous mouillent les os et vous noient le moral sans l'espoir même de la moindre bouée. C'était une journée d'inutilité occupée. De celles qui vous remplissent un planning de futilités et de brassages d'air à grands renforts de moulinets. C'était une journée dépourvue d'originalité. De celles qui peuplent des vies entières de gens bigarrés qui en deviennent monochromes de monotonie. C'était une journée qui sera vite oubliée. De celles qui ne com…
Cimetière avec vue

Autopsie

C'était supposé être une trilogie, mais ça vire tout doucement au Soap opera ... N'hésitez donc pas à saisir votre télécommande et à zapper sur un autre site, si le sujet vous ennuie. Je ne vous en voudrais pas et je n'y perdrais rien puisque ce programme est exempt de toute publicité. Pour ceux qui restent, ou qui prennent la série en route - les pauvres... -, voici une liste des épisodes précédents : Interroger nos pratiques de publication en ligne L'insoutenable légèreté de l'être Noir sur b…
Many Ways

Vagabondage du samedi

Je crois que j'aime bien les samedis. Pas toujours. Mais généralement. Ils représentent comme un phase de décélération progressive. Encore un peu empreint du stress de la semaine écoulée, je lève entièrement le pied et laisse l'inertie ralentir tout ce beau monde qui se bouscule dans ma tête ou dans mon emploi du temps. J'alterne le en-ligne/hors-ligne en fonction de mon envie et de ma forme de l'instant. Et bien que sachant ne disposer que d'un temps relativement limité, samedi après samedi, j…
There. There.

Chez soi et au-delà, des choix et des risques

Jeter les grandes lignes a été une bonne chose , je pense. Malgré certaines imprécisions, malgré certains doutes sur le bon fondement d'une partie de la recette potentielle. À titre égoïstement personnel, cela m'a déjà permis d'y voir moi-même un peu plus clair. De plus, les premières réactions ont déjà été riches en pistes intéressantes . Elles ont aussi pointé le besoin d'approfondissement de quelques sujets et d'apporter petit à petit des précisions. D'autres retours vont également venir nou…
Dreaming Room

Dreaming Room

Je me donne l'impression d'être un parfait cliché. Depuis quelques temps déjà, j'ai ressorti mes carnets papier. Que je griffonne parfois comme un possédé. Que je nourris de post-it colorés, numérotés. Que je rature avec application. Que je maquille à grands coups de surligneurs aux couleurs criardes. Vert pour le bon à lâcher. Orange pour les parties à approfondir. Du bleu dans la marge avec le titre du billet qui a fini par accueillir les paragraphes et blocs en question. Devrais-je m'inquiét…
Jour ferré

Précisions, pistes et découvertes

Afin de maintenir la bête en vie, voici l'un des premiers ricochets produits par la mise en ligne de " Noir sur blanc ". Celui-ci porte avant tout sur certains aspects techniques, suite aux premiers retours enregistrés sur Twitter ce week-end. Tout d'abord, quelques rapides précisions puisque, semble-t-il, cela n'était pas limpide dans mon propos. Sur le plan des briques logicielles de la solution envisagée, il n'y a pas grand chose à inventer : N'oublions pas qu'il s'agit d'aller un ou deux cr…
Voute ?

Une araignée au plafond

Il y a d'abord ce moment de soulagement. Le fameux "Voilà ! Ça, c'est fait !". Il est appréciable. Il est périssable. Il est de (très) courte durée, au final. C'est presque systématique, pour moi, lorsqu'il s'agit de livrer un morceau de code ou un semblant de réflexion sous la forme d'un billet long. La publication de " Noir sur blanc " n'a pas échappé à cette règle. Bien au contraire, elle l'a plus que jamais renforcée. J'avais vraiment peiné à synthétiser de nombreux mois de questionnement e…
Arborescence et réseaux

Noir sur blanc

Il est plus que temps d'écrire le dernier chapitre de cette trilogie improvisée en guise de réponse à la réflexion lancée par Antoine : " Interroger nos pratiques de publication en ligne ". Après avoir exposé ce que représentait pour moi la démarche de publier dans un environnement auto-hébergé et auto-géré , je me suis risqué à me demander ce qui pouvait bien pousser une grande majorité à préférer des plateformes comme Medium ou Facebook , par exemple. J'ai émis autant de réserves dans cette d…
Évasion

Évasion(s)

Désolé pour le babillage qui va suivre, mais... J'avais besoin de sortir de la série de billets portant sur la publication en ligne. Plus j'avançais sur le dernier volet à livrer, plus je m'éloignais du but que je m'étais fixé : proposer des idées, livrer des pistes possibles. Les notes s'accumulaient. Les remarques également. Et que dire des sources à insérer et à valider. En souhaitant m'épargner cette partie de besogne, j'en arrivais à écrire quelque chose qui sonnait directif et absolu, soi…
Humidité

L'insoutenable légèreté de l'être

Dresser le constat de mes convictions est une chose assez aisée. D'autant que, dans mon cas, lorsqu'il s'agit de parler de publication en ligne, cela ne fait qu'effleurer l'intime, sans trop dévoiler. Par contre, comme je le concluais dans le précédent billet, partir d'une telle base pour bâtir un "plan de (re)conquête" me semble vain, tellement cet argumentaire a été usé, avec les faibles résultats que nous ne pouvons que constater. La démarche de vouloir convaincre autrui en rabâchant les rai…
From Jura, with Love.

Interroger nos pratiques de publication en ligne

L’histoire du web est une histoire de publication : protocoles, standards, outils et services. L’annonce récente de la restructuration de Medium, la dernière plateforme de blog à la mode depuis quelques années, laisse imaginer une fermeture, voir la perte de beaucoup beaucoup de billets et articles. Ce ne sera ni la première ni la dernière fois que le web connaîtra ce type d’épisode, c’est le jeu des services en ligne – qu’il faut connaître sinon accepter avant d’aller y mettre tout ses contenu…
Installation

La plus essentielle des matières

Today robotics and artificial intelligence call for another education revolution. This time, however, working lives are so lengthy and so fast-changing that simply cramming more schooling in at the start is not enough. People must also be able to acquire new skills throughout their careers. Unfortunately (...) the lifelong learning that exists today mainly benefits high achievers—and is therefore more likely to exacerbate inequality than diminish it. If 21st-century economies are not to create …
Modern Candle

Il y a de la lumière

Cette nouvelle année commence bien pour la petite portion du Web où je traine mes guêtres. Après la grange qui a repris des couleurs (au passage, bon anniversaire Mini-Karl ), voilà qu' un vieux complice reprend également (enfin !) un peu de service . Forcément, au passage, ce bachibouzouk m'ôte l'occasion de parler d' un billet sympa sur la photo . Mais ce n'est pas très grave. Ça passera pour cette fois... Aux anciennes lumières qui reviennent, j'en ai de nouvelles accrochées désormais à ma g…
Chardons ?

Les jours d'après

Deux jours, c'est vraiment trop court. Mais, ça, je le savais déjà et j'avais fait ce choix en connaissance. Comme je me sens un peu en vrac - et je le suis sans doute -, c'est sans le moindre remord que je vais livrer la suite de ce billet de la même manière. Une sorte d'états des lieux après fête. La folie des grandeurs Voilà, c'est fait. J'ai franchi le pas et j'ai ouvert boutique sur Curioos. Des tirages de certaines de mes images sont donc désormais en vente . La décision a été prise rapid…
En transit

Embarquement 2017

Quelle que soit votre destination. Quel que soit votre mode de transport. La distance et la vitesse importent peu. De bons moments. De belles découvertes. Des épreuves que vous saurez surmonter. Seuls ou accompagnés, Au bout du monde ou intérieur, Je vous souhaite un bon voyage.

2016

Le Café

Note de service

Histoire de tourner convenablement la dernière page de l'agenda 2016, j'ai procédé à de menus travaux sur ce site. Rien de bien spectaculaire, ni de véritablement visible. Le plus gros morceau étant la migration vers un autre SGBDR et de l'ensemble vers un autre serveur. Ainsi, lorsque vous verrez ce billet (si vous finissez par le voir...), c'est que l'opération sera terminée, propagation DNS comprise. Pour ce qui est du visible : Une correction a été apportée dans la création du fil Atom. Les…
Lourd(s) bagage(s)

J'entasse...

... et je prends du retard. Non pas que je sois retourné dans ma grotte ou quelque autre fuite du genre, rien de cela. Je repasse seulement à un rythme de publication qui m'est plus naturel et un peu plus en accord avec mon emploi du temps du moment. Sans parler que je n'ai pas encore rendu "mécanique" l'acte de publier à nouveau régulièrement. Dès lors, je ne me suis toujours pas réorganisé en conséquence, ce qui n'aide guère. De plus, cette année, j'ai choisi de ne pas prendre de congé…
Rétro (2016 Remix)

L'âge ou le parcours ?

Je me rappelle vaguement de mes années de lycée et je me demande ce qu’il m’arrive depuis ces dernières années. À l’époque, je n’étais pas un grand fan de lecture, exception faite des magazines et livres techniques (oui, déjà). Je n’écrivais que par obligation et n’en éprouvais donc aucun plaisir. Et si je ne maltraitais pas trop le français, je ne lui portais guère plus d’attention que ce qui me semblait être le minimum syndical. The second way that adult language learning increases tole…
Avec ton air patibulaire...

Une idée fixe

Au hasard d'une mise à jour d' Ulysses sur mon iPad vieillissant, je me suis retrouvé face à un brouillon de billet que j'avais totalement oublié. Il faut dire qu'il était dans la fameuse "Boîte pour tout" de l'application, celle qui se synchronise avec iCloud que j'utilise très peu. En prenant le temps de le relire, je n'ai pu m'empêcher de sourire et de constater que j'étais en pleine obsession depuis plusieurs mois déjà. De là à dire que je tourne en rond... J'ai donc décidé de le publ…
Âme vascillante

Esprit de Noël

Je ne suis pas très porté sur les festivités de fin d'année. Je pense même avoir perdu depuis longtemps la perception de ce fameux "esprit de Noël". S'il est synonyme de bonté et de générosité, j'aimerais alors comprendre pourquoi nous devrions nous contenter de ces quelques semaines de fin d'année pour cela. Mais je vais vous épargner mes élucubrations de vieil aigri. Tout comme je ne veux pas gâcher la fête. Et bien que je les considère simplement comme un passage obligé, ces fêtes de …
Une vue sur l'après-midi

Liberté(s), qualité et confiance

Adopter le libre devrait être une position philosophique, un penchant, qui ne pourrait en aucun cas être exclusif, à cause des limites floues de tous les concepts. Peut-être alors on pourrait enfin entendre « C’est libre et, en plus, c’est bon. » C’est ce que je veux entendre. C’est à cette condition que le libre et toute la culture qu’il véhicule, et que j’aime, se développeront. Le libre ne doit pas passer avant la qualité. Il doit aller avec elle. Pourquoi n’est-ce pas plus souvent le…
Prises électriques

Débranche !

Samedi matin 3h30... Me retrouver à faire couler du café alors que je souhaiterais dormir, tout simplement. Que le cerveau peut être blagueur, parfois. Souvent, même. La vieille table en bois de la cuisine s'est partiellement parée d'un jaune post-it. La faute à l'organe de l'étage supérieur. Toujours lui. Qui a décidé de remplacer le tapage stérile de la journée par un tapage plus bruyant encore mais qu'il m'annonce comme potentiellement plus productif. Tu parles ! Devant moi, les quelq…
Nouvelle beauté

O Browser, Where Art Thou?

Juin 2016 aura été le mois où la mouvance de re-décentralisation du Web aura connu sa plus forte couverte médiatique, merci au DecentralizedWeb Summit et à ses têtes d’affiche renommées . Les irréductibles de l’ IndieWebCamp en auront indirectement profité également, mais dans une moindre mesure. C’est un peu dommage, leur contribution s’ancrant déjà dans le quotidien et les technologies et standards existants. Plus dommage encore, la couverture s’est limitée à la sphère américano-anglophone…
Lien costaud

Rétroliens et réciprocité

Difficile de parler de Web sans parler de liens. Oui : j'aime énoncer des tautologies. Côté technique, tous les liens sont semblables dans leur forme et leur finalité. Énoncé froidement, un lien présent sur A et pointant vers B n'a qu'une seule raison d'être : "Ami surfeur qui est actuellement sur A, si tu cliques ici tu iras quelque part sur B". Par défaut, les spécifications qui régissent le Web n'engagent à rien de plus. Au mieux, on peut y adjoindre un attribut rel pour parsemer d'un…
En vrac

Un précieux foutoir

Ce n’est plus qu’une question de temps. Bientôt le cadavre sera froid. On l’enterrera sans cérémonie ni regrets. Internet est mort. C’est nous qui l’avons tué. Bien sûr il bouge encore ; certains même disent que la maladie dont il souffre peut être vaincue, qu’il peut être sauvé. Ce serait espérer en vain. Un espoir tout juste bon à endormir un peu la douleur de pressentir, au fond de nos tripes, la disparition de ce qui nous fut cher. Car les projets que nous avions pour lui rejoignent …
Tankers

À contre courant

Je suis toujours frappé par la dualité dont peut faire preuve l'être humain. Oui, une fois de plus je tends à généraliser alors que, au final, je ne fais que partir d'un constat venant de mon nombril et se transformant en pseudo réflexion ego-centrée. Mais ce n'est pas bien grave : si nous n'en avez pas déjà l'habitude, vous aurez tôt fait de la prendre. Ou vous finirez par vite passer votre chemin. Mais restez encore un instant, s'il vous plait. Et revenons-en au registre de la dualité. …
Lightbulb

Ça semble fonctionner

Il ne faut pas que je crie victoire trop vite. Mais... J'ai l'impression que j'ai peut-être bien trouvé la formule qui me convient pour me remettre à bloguer plus assidument. Celle qui me permet de mettre un peu de plaisir (retrouvé) en face de besoins et d'attentes personnels (qui ne m'avaient jamais quitté). En tout cas, c'est ce que laissent supposer les chiffres, puisque je n'avais pas posté autant depuis des années. Ce site, bien que public, n'a pas une très grande visibilité du côt…
La promesse des rendez-vous

Les rendez-vous à mi-chemin

Sans vraiment crier gare, la photographie a pris une place spéciale dans ma vie. Simple hobby. Simple plaisir. C'est bien ainsi. C'est mieux ainsi. C'est ma thérapie. Elle est le lieu d'instants volés et de rendez-vous secrets. Elle est souvent la jonction entre le monde réel et palpable qui m'entoure et le monde imaginaire, enfoui et qui parfois risque de me dévorer. Deux mondes que beaucoup de choses séparent. Qui, dès que l'occasion se présente, parcourent chacun un bout de cette distan…
Crépuscule parisien

Quand vient le soir

Comme tous les soirs, depuis de longs mois, je rentre chez moi éteint. La journée qui vient de passer a encore sérieusement entamé mon énergie. Elle n'en a pourtant pas été intense pour autant. Juste chargée. Chargée en choses à faire, en problèmes à régler, en situations à gérer et en interactions à absorber. Chaque soir le constat est le même : chaque journée a terriblement ressemblé à la précédente. Ça en deviendrait presque désespérant. Je pourrais bien me mentir un peu en faisant en…
Captiv(é)e

Ces liens qui nous (ré)unissent

J'ai une tendresse toute particulière pour le terme "tribu". Je ne me l'explique guère. C'est juste bizarrement ancré en moi. C'est ma notion de la famille, de celle qui s'étend en dehors et/ou au delà des simples liens du sang. C'est une idée d'amis et d'amis de mes amis qui porte la promesse et l'espoir d'une société ouverte et tolérante. Un cercle en mesure de comprendre et d'accepter, sans pour autant devoir approuver. Des opérations d'ensembles avec des inclusions et des différences…
Dancing Frames

Position délicate, exercice périlleux

C'est sans doute une évidence pour beaucoup : il n'est pas toujours aisé d'écrire. Je ne parle même pas de l'angoisse de la page blanche pour les plus habitués, mais simplement du malaise généralisé chez le commun des mortels pour qui l'écriture n'est pas le métier. Qu'il s'agisse d'un courrier administratif, de la rédaction d'un email ou d'un compte-rendu professionnel, je vois souvent autour de moi des mines déconfites dès qu'il s'agit d'écrire. Forcément, en tenant un blog - de manière…
Surveillance

Tous fichés. Vraiment.

Faire figurer les données biométriques des personnes dans la base centrale est donc techniquement inutile, et rend possible un détournement majeur de finalité. En effet, c’est sur la base qu’une précédente version du FNG permettait l’identification des personnes que ce projet avait été censuré par le Conseil constitutionnel. En premier lieu, alors que le ministère de l’intérieur prétend que seule l’authentification est mise en œuvre au sein de ce traitement, il fait par ailleurs mention q…
Bandes

Et soudain... plus rien

Je ne sais pas trop quel coupable je vais désigner pour le petit incident d'aujourd'hui. La procrastination ? Peut-être. J'ai entamé un billet hier matin, au sujet des listes de liens, que je ne fais que retourner dans tous les sens, sans forcément lui en fournir un évident. À part une ligne et quelques détails de ponctuation, c'est tout ce que ce prochain billet a reçu comme attention ce matin. Résidu de cerveau embrumé et encore empreint du surplus de rhum d'hier soir ? L'empressement ?…
WTF is 85a?!

Patte douce

Tiens, c’est une bonne question, qui vient remplacer la précédente. Est-ce qu’au delà du matériel que j’utilise (boîtier reflex et objectif à focale fixe) mes photos sont-elles reconnaissables, parce qu’elles auraient une patte, un je-ne-sais-quoi ou bien sont-elles communes, que ce soit au sens péjoratif du terme ou pas d’ailleurs. J’ai bien sûr ma petite idée sur la réponse, à ranger dans la case « artiste imposteur » évidemment. J’en connais un ou deux qui seront raccord avec ma façon …
Inoxidable

Vieille croûte à réviser

La nature m'a fait la grâce de m'accorder très tôt tout un tas d'allergies. Avec les réactions plus ou moins sévères qui vont de pair. Évidemment. Sans cela, ce serait beaucoup moins drôle. Si bien que, gamin, j'ai rapidement pris un abonnement auprès des docteurs. Merci les crises d'asthme et les années d'un traitement de désensibilisation qui s'est avéré inefficace. Au moment de la préadolescence, alors que ces petits tracas étaient somme toute sous contrôle, ce sont les petits acciden…
Atelier cuisine

Petite tambouille

La facilité a encore frappé et je me suis laissé aller. Depuis quelques temps, je me demandais où poser et gérer les bouts de code qu'il m'arrive encore de produire. J'ai abandonné ma bonne vieille solution auto-hébergée, à base de Subversion + Trac, lors de la précédente migration de serveur. Ça remonte donc déjà à un moment, maintenant. Retour à l'amateurisme bordélique pour les petits scripts, recours à un service extérieur (oui, un de plus...), Bitbucket , pour ce qui me semble un peu…
Pieuvre 9

Curiosité

Contre toute attente, voici que ce triste bourg de Trouland a décidé de me surprendre. Je n'ai aucune tendresse pour ce lieu, où je suis né et où je vis actuellement, ni pour sa faune que j'évite au possible. Mais cette année, ce week-end, je me fendrai peut-être d'une sortie parmi les autochtones. Du 30 septembre au 2 octobre se tiendra le premier festival de la photographie industrielle d'Oyonnax . Aussi improbable que cela puisse paraitre, il s'agit d'un événement qui sort de l'ordinai…
Ossature

Une fois de plus

Le train fend la brume matinale, signe d'un automne qui se tient sur le seuil de la porte. Une fois de plus, je suis en direction de Paris pour tenir un rôle que je ne supporte pas de jouer. Étant seul, au moins pour la première partie du trajet, je peux me retrancher dans ma bulle. Les oreillettes bien enfoncées, j'ai choisi d'écouter "OK Computer"' de Radiohead. Ça fait maintenant de longs mois que je ne l'avais pas ressorti. Le sentiment est étrange. Aujourd'hui, plus encore que d'habi…
Convivialité

Ma pomme à la sauce LinkedIn

On peut se considérer comme asocial et trainer sur les réseaux sociaux. Si cela peut sembler contre nature, ça n'en reste pas moins compatible. Il peut même s'agir d'une aubaine lorsque l'on est mal à l'aise et maladroit sur l'aspect relationnel. Mon utilisation de LinkedIn s'articule principalement autour d'une démarche professionnelle. Par nature, je ne suis pas un véritable "réseauteur". Au contraire, j'ai une fâcheuse tendance à ne pas laisser de traces alors que la logique serait de…
Push the Button!

L'enfer, c'est les autres

Je n'hésite pas à dire que je suis asocial. On me sourit alors gentiment et l'on essaye poliment de me démontrer le contraire. Pourtant nombre de codes sociaux m'échappent. Certains m'énervent. D'autres m'indiffèrent. Pour autant, je ne revendique pas et ne tire aucune fierté de ce trait de caractère. Aucune honte, non plus. Je m'abstiens, par contre, de dire que je suis introverti. Cela pourrait déclencher des éclats de rire chez certaines de mes fréquentations. Éclats de rire que je la…
Désuet

Flagrant délit de négligence

Nous vivons une époque formidable. Si, si, je vous le promets. Pour peu que vous disposiez d'une connexion Internet, tout est à portée d'un clic ou deux. Vraiment tout. Et c'est bien. Même vos informations et vos ressources personnelles. Et c'est un peu moins bien. Certains d'entre nous en ont conscience. D'autres, non. Pour ces derniers, il est important de les éduquer et de les sensibiliser. Cela doit venir du premier groupe, bénévolement et patiemment. Les entreprises du Net n'aideron…
I'm not there

Ça, c'est fait.

Continuons avec un nouvel aveu : j'ai un compte Facebook désactivé . Voici donc la suite de ma petite mésaventure Facebook , et je la trouve assez amusante, voire risible. Dans la matinée du mardi 16 août, par un quelconque miracle - ou sur un malentendu -, j'obtiens une réponse de Facebook me remerciant d'avoir confirmé mon identité et me rendant mon sésame. À défaut d'avoir véritablement bon fond, seraient-ils au moins récupérables, finalement ? N'ayant vu cette notification qu'au moment…
Pissoir

Pas tout à fait comme il le faudrait ?

TL;DR : Je n'ai jamais apprécié Facebook. Mais la vie est bien faite et, apparemment, Facebook me le rend bien. Après une tentative de connexion à mon compte au travers de Tor, mon accès est verrouillé. Dans l'attente que Facebook soit en mesure de vérifier mon identité à l'aide d'une pièce officielle exigée. Si cette situation ne vous dérange pas, je ne peux déjà plus rien pour vous. Désolé.
Dans l'attente

Pas vu, pas pris

Enfin ! Le temps des congés est enfin arrivé. Savoir que j'ai 2 semaines devant moi, à disposer de mon temps comme bon me semble - ou presque -, prend l'aspect d'un luxe bienvenu. Aussi soulageant que cela puisse être, j'ai rapidement trouvé que ma réaction à cet état de fait tenait un peu du "bizarre". Sans doute parce que je ne me suis pas simplement dit "je vais pouvoir me reposer". Pourtant, je me sens fatigué. D'ailleurs, je crois que je le suis vraiment. Très, même. Mais c'est avan…
Filets et chaluts

À lire ailleurs

Ne pensez pas que j'ai choisi de verser dans la facilité. Simplement, certains sujets sont mieux traités, sourcés, documentés et synthétisés par d'autres personnes. Les paraphraser ne servirait qu'à ajouter du bruit. Ces 2 articles, outre leur propre valeur, sont riches en liens très intéressants (l'Or du Web, n'est-ce pas ?). Suddenly the Web was there. For those who remember a time before the Web, around 25 years ago, getting online for the first time was like getting a passport to a new…
Exotisme au quotidien

Le coût de l'exotisme

C'était il y a 3 ans de cela. Déjà. Le projet de refonte et de consolidation de ma présence en ligne n'en était même pas au stade embryonnaire, tout au plus une vague envie. Aucun dé n'avait été jeté. Pas le moindre choix fait. Rien. Nada. Keud. Le bon vieux "side project" à l'état zéro. Forcément, dès ce moment, il devenait urgent et nécessaire de réserver un nom de domaine. Juste au cas où. Juste histoire de mettre un nom sur une vague mais magnifique idée, au milieu d'une liste sans fi…
Le mien est là-dedans ?!

De vagues histoires de confiance

Confiance nom féminin Espérance ferme, assurance de celui qui se fie à quelqu’un ou à quelque chose. (...) Sentiment qui fait que l’on se fie à soi-même. (...) Sentiment de sécurité dans le public. (...) (Petit Robert) Ne croyez pas que je tente de vous faire le coup du sujet de philo à retardement. Loin de moi l'envie de philosopher et encore moins de vouloir vous torturer l'esprit. Il s'agit simplement de poser ça quelque part. Pour y revenir plus tard. Pour y voir plus clair. Je souhaitai…
Eléments

Se ressourcer

Je travaille dans une petite structure qui a comme règle de ne jamais fermer (hors week-ends et jours fériés, entendons-nous bien). On y prône donc la polyvalence (parfois exagérée) et nous essayons (tant bien que mal) de nous organiser de sorte que l'entreprise parait toujours fonctionner de la même manière. Même si l'on opère dans un mode légèrement dégradé. Dans les faits, si peu terrible que cela soit, c'est tout de même assez fatigant. Les compétences au sein de notre petite équipe …
Phare

Feuille de route

Suppose you could write in your personal blog and have a summary of your post show up on popular social-media sites like Twitter, LinkedIn, Google+ and Facebook – and then have responses on those sites show up as comments in your blog? You can, and if some talented programmers have their way you’ll soon be able to do so easily. In fact, it’s what I’m doing right now with this post, which is also running at Slate Magazine . Why would you or I want to do this? Simple: We’re in danger of losi…
Arrive alors la fonte des neiges

Nouvelle demeure

Nouveau nom de domaine, redirections à tout-va vers cette nouvelle demeure, nouvel habillage, nouveau système de publication, etc. Il fallait sans doute bien tout cela pour me sortir de ma torpeur et me remettre à publier sur le Web. Le temps nous dira si tous ces petits chamboulement auront suffi. Outre l'aspect note de service, ce billet est l'occasion d'un petit retour sur les motivations derrière ce non-retour.

2014

Sans effraction

Sans effraction

Dans le bouillonnement de mon lecteur de news, je n'avais pas vu passer cet article à l'époque. Je ne sais même pas comment il est véritablement remonté dans ma liste de lecture ces jours-ci. Sans doute parce que je tente de me mettre à niveau sur ce vaste sujet qu'est l'Internet des objets, IoT pour les intimes. L'article en soi est assez captivant, très intéressant et devrait en interpeler plus d'un (et prenez le temps d'en suivre chacun des liens y figurant). Néanmoins, je n'y fais al…
Verre brisé

N’être plus qu’un (ou presque)

J'ai fait mes premiers vrais pas sur le Net fin 1994, pour finalement m'y installer dès le printemps 1995. Le Net, mais surtout le Web. Il était encore balbutiant, à cette époque. Chargé de l'espoir de tout ce que l'on pourrait y mettre. Et justement : il fallait se retrousser les manches. C'était aussi l'époque d'un HTML sans CSS ni Javascript, où les principaux serveurs s'appelaient CERN httpd et NCSA HTTPd. Pour résumer, ce n'était pas loin du point de basculement entre la préhistoire…
Nuages. Nuages.

Le Cloud ? Oui, mais un vrai.

Depuis maintenant 3 ans, je travaille à temps partiel comme responsable informatique et coordinateur d'une offre de services hébergés. Ce quotidien-là est peuplé de machines virtuelles, de ressources mutualisées et de métriques destinées à l'estimation de la bonne position du curseur entre nos achats de ressources et leurs reventes. Les applications mises en œuvre au sein de nos services ne nous permettent pas encore d'envisager une élasticité poussée, je dois donc faire avec cette gross…
Idée saugrenue

Idées saugrenues et interrogations diverses

Un matin comme les autres, après une nuit comme les autres. Comme très souvent, j'ai l'esprit encore dans les brumes et clairsemé de bribes d'idées ou de questions plus bêtes les unes que les autres. Et toujours cette remarque qui finit par revenir... Et si cette idée-là n'était pas si stupide ? Et si cette question faisait sens ? Jusqu'à maintenant, dans le doute, je m'abstenais et rangeais cela de côté. Jusqu'à l'oubli. Aujourd'hui - et pour les jours à venir, je l'espère - je vais tâche…
Peins ma vi(ll)e

Motto ‘14

What mistake did all these very smart men make in common? They focused on what the technology could not do at the time rather than what it could do and might be able to do in the future. This is the most common mistake that naysayers make. Who does the Can’t-Do Culture hurt the most? Ironically, it hurts the haters. The people who focus on what’s wrong with an idea or a company will be the ones too fearful to try something that other people find stupid. They will be too jealous to learn …
Lueur d'espoir

Nouvelle année, nouveaux espoirs

Bonne année 2014 à tous. < insérez vos voeux ici >

2013

Vélos

C'est comme le vélo. Ou presque.

Je ne sais plus trop comment tout cela s'est goupillé au départ. Quoi qu'il en soit, j'ai replongé le temps d'un week-end, façon #ivrevirgule. En fait, je crois me souvenir : depuis que j'ai ré-ouvert ici, mon "copaing" Franck Paul me taquine avec l'impossibilité de laisser des commentaires mais surtout de ne pas pouvoir faire des rétroliens vers mon carnet.
Photographie introspective

Photographie et introspection

On me demande régulièrement si j'ai « arrêté » la photographie et j'ai mis un moment à reconnaître que oui, c'est effectivement le cas. En fait il m'a fallu prendre conscience de la nécessité de sortir d'une scène pour pouvoir la saisir. Le photographe devient observateur, presque étranger au moment immortalisé. S'il y a certains avantages à pouvoir s'en extraire, il reste un petit goût amer : celui de ne pas l'avoir vécu pleinement. Celui de s'être concentré sur l'image au détriment des …
Ouverture

Priorité à l'ouverture

Morality is a touchy subject that varies widely among individuals and cultures, and this post is not meant to imply that my sense of morality is necessarily correct. However, I feel that people who are fortunate enough to survive on their own means have an obligation to give back to their community. I believe that some degree of self-sacrifice and civic duty is necessary to build and maintain a community that we all want to live in. This can come in many forms — giving to charity, doing …
Chaine et cadenas

U Can't Touch This

Sans doute un peu influencé par cette (vieille) campagne "HTTPS Now" ou par le projet "HTTPS Everywhere" , j'ai entamé une migration de HTTP vers HTTPS sur l'ensemble de mes sites. Et cela inclut même ceux qui sont purement personnels, tel que celui-ci. PRISM n'y est pour rien, rassurez-vous, d'autant que ça ne devrait pas vraiment gêner les oreilles de la NSA plus que ça. Ma démarche s'inscrit dans un contexte bien plus concret, terre-à-terre, quotidien, etc. : l'usage mobile et l'intégr…
Correspondance

You've got new mail

I do not give up on email. It's totally screwed, basically insecure, but as far as I know it's the only way to write to almost anybody anywhere on the Internet without having everyone to join some kind of specific service first. And almost everyone knows how to use it nowadays. We need to find some way to make it more robust, more helpful, and mainly more secure. We do not need to create "something else". Laurent Chemla - [caliop] Grand opening. Il y a des moments où l'on souhaite entrevoir…
Perchoir tranquille

La simplicité du refuge. Et inversement.

Pour remettre cet endroit en ordre de marche, je souhaitais des choses simples. Les choses simples sont presque toujours les plus pratiques et j'avais réellement besoin de savoir à l'avance que je ne perdrais pas de temps en bricolage. Il me fallait tracer correctement le cercle du " simple et pratique " dans ce contexte. La liste obtenue pour caractériser cela était, grossièrement, la suivante : Ne pas avoir à gérer une base de données. Ce n'est qu'un carnet personnel, il se doit d'être le…
Vie privée et contours flous

Les contours flous de la vie privée

Voici un petit livre (env. 108 pages) que j'avais repéré depuis un long moment mais qui ne s'était encore jamais retrouvé dans mon panier d'achat. J'ai craqué en fin de semaine, et je ne le regrette pas. Il faut passer outre le buzzword "Big Data" mentionné dans son titre : il ne s'agit pas là du traitement marketing dont éditeurs et constructeurs informatiques nous rabattent les oreilles ces dernier mois. Pas plus qu'il ne s'agit d'une énième tentative d'établir une définition pompeuse …
Rétablir l'équilibre

Rétablir l'équilibre

The internet is evolving into a private-sector space that is primarily accountable to corporate shareholders rather than citizens. It’s constantly trying to sell you stuff. It does whatever it wants with your personal information. And as it begins to be regulated or to regulate itself, it often happens in a clumsy and harmful way, hurting the internet’s ability to function for the benefit of the public. Pour ceux qui ne le sauraient pas, Sue Gardner est la directrice exécutive de la fondat…
Gourmandises

Dis… Il n'est pas un peu petit, le gâteau ?

Non pas que je souhaite faire mon rabat-joie, hein. Mais il en faut de la place pour planter ces 10 bougies ! Surtout qu'elles devraient être grosses, les bougies. Tu sais bien que le temps ne s'écoule pas de la même manière quand il s'agit du Web… Ben oui, ici, les années comptent double. Voire triple. Et un projet libre, francophone, d'outil de publication qui tient encore sur ses jambes après 10 longues années de péripéties, ça se fête dignement. Oh tu peux bien me dire que je ne suis pa…
S'installer pour écrire

Un peu de courage, quelques saucisses et un pélican

Oui, ce titre est stupide. Mais j'aime les titres stupides, ça ne se discute pas. Il présente néanmoins l'avantage de contenir les principaux ingrédients de la recette qui me fait revenir sur cette bonne vieille résolution : "Non, le blog, pour moi, c'est fini. On ne m'y reprendra plus. Promis, juré, craché !". Mais je parle bien de la recette, pas de la motivation. Pour être franc, je n'ai jamais vraiment arrêté de bloguer depuis la fermeture de la précédente version des lieux. J'ai simpl…