Me, Myself & I

“Me, Myself and I.”

Dans le civil, je m’appelle Florent Cotton. Néanmoins, lorsqu’il s’agit de tout ce qui touche au Net, je préfère qu’on m’appelle Pep. Ce surnom vaut ce qu’il vaut, mais c’est mon principal pseudonyme depuis 1996. Forcément, je m’y suis attaché. Sinon, désormais bien installé dans la quarantaine, je suis resté un peu râleur, parfois désagréable, toujours asocial, mais jamais méchant.

À la base développeur système, j’ai officié depuis en tant que développeur/consultant en free-lance pendant près de 14 ans. Fin 2014, j’ai fait le choix du salariat à plein temps et de n’assumer que mon rôle de responsable des systèmes d’information au sein d’une petite société de services spécialisée dans la gestion de trésorerie  et la direction financière.

Dans mon poste actuel, je dois faire avec des systèmes et logiciels propriétaires. Autant dire que c’est un peu contre ma nature. Côté  Web, j’ai un faible pour les standards (que je m’efforce de suivre tant bien que mal). Côté développement, mon cœur balance pour les langages et outils libres et ouverts. Dans une vie antérieure, il m’est même arrivé d’essayer d’apporter ma contribution. Et je n’écarte pas une éventuelle rechute…

Ce site

Il prend principalement la forme d’un carnet, sans ligne éditoriale établie et au rythme de publication très variable. Il se veut être mon point de publication unique, regroupant aussi bien mes notes sur des sujets variés que les quelques photos que je peux faire sur mon temps libre. Il s’inscrit dans une démarche volontaire de reprise du contrôle sur mes données personnelles et ma “production numérique”.

S’il est public, j’ai néanmoins fait le choix de restreindre quelques sections et fonctionnalités. Ces accès sont distribués en fonction des affinités mais également selon un principe de cooptation. Au moment d’écrire ces lignes, il me semble que c’est un bon compromis pour la partie liée aux commentaires. De même, certains contenus n’auront guère d’intérêt pour une grande majorité de visiteurs qui viendraient à se perdre par ici.

Si vous souhaitez le suivre, le mieux est de passer assez régulièrement ou de vous abonner au flux Atom. Les flux de syndications sont une idée merveilleuse, malheureusement mise à mal par la mode des réseaux sociaux et autres pseudo newsletters. Je reste très attaché à ce médium tant cette notion de syndication s’inscrit parfaitement dans l’idée que je me suis toujours faite du Web.

Les photos

Les clichés publiés sur ce ce site sont tous de mon fait. Si je venais à publier une photo prise par quelqu’un d’autre, je le mentionnerais. À noter que c’est présentement le cas de celle illustrant cette page : n’étant pas un fan des auto-portraits ni des “selfies”, je la dois à ma complice de ces 20+ dernières années. J’aime insister sur le fait que je ne suis pas photographe. Si ces photos ont la part belle sur ce site, c’est avant tout pour ce qu’elles m’apportent.

Côté technique, elles sont généralement prises avec un reflex Nikon D300 ou un hybride Sony Nex5N. Elles subissent toutes une étape de traitement et de recadrage, généralement à l’aide de Lightroom, avant publication. 

Dernier point : pour ce que ça vaut, et quelle que soit leur qualité, les photos publiées ici ne sont pas libres de droits et ne pourront pas être utilisées ou reproduites sans mon accord.

Me contacter

Afin que les commentaires ne deviennent pas de simples réceptacles à spam et/ou à trolls, il est nécessaire de disposer d’un identifiant de connexion afin de pouvoir ajouter son grain de sel. Ça fera hurler les puristes et je me ferai peut-être taxer de favoritisme mais, voyez-vous, nous parlons-là d’un site perso. Et aux puristes, je rappellerai simplement une règle essentielle : “My blog, my rules.

En l’absence (provisoire ?) d’un quelconque formulaire, si vous souhaitez me contacter, il faudra faire cela à l’ancienne et dégainer l’email. Vous pouvez m’envoyer vos remarques, injures et injonctions d’avocats à contact [at] nrkn.fr.