Let the game begin. Again.

Je m’étais accordé trois ans… Trois longues années pendant lesquelles j’allais devoir ronger mon frein et m’évertuer à remettre les choses en ordre, panser mes blessures, soigner ma fierté, tenter de ranimer ma trop frêle envie de projets. Moi qui m’étais toujours tenu éloigné des belles envies et …