Excursion estivale

Cette année encore, je bénéficie de trois semaines complètes consécutives de congé. Un luxe auquel je goûte après plus d’une très grosse décennie qui ne m’avait habitué - contraint serait sans doute plus adapté - qu’à des vacances morcelées en version « hachées menues, menues… ». Si l’année dernièr…