J'arrive (bientôt) !

L'année dernière, quasiment à la même période, je goûtais pour la première fois aux joies d'un séjour bigouden. C'était la première fois depuis des lustres que j'avais posé une semaine de congé et organisé mon planning bien à l'avance. Aucun regret, loin de là, si ce n'est peut-être de ne pas l'avo…